Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camionneur

  • Chauffeur poids lourd : un métier amené à disparaître

    Imprimer

    selfdrivingtruck.jpgLa pétrolière canadienne Suncor Energie annonce la suppression de 500 emplois de chauffeurs poids lourds.

    Qui aurait imaginé des camions chargés de produits pétroliers, circulant sur les routes mais sans chauffeur ? Personne. C'est pourtant le paris fait par Suncor Energie.

    Le pétrolier canadien, qui a fêté l'année dernière sa centième bougie et réalise un chiffre d'affaires de plus de 77 milliards de dollars canadiens (50 milliards d'euros*), fait figure de mastodonte de l'énergie. Les décisions du groupe sont donc le travail d'une longue réflexion, qui donne une idée par ailleurs du marché pour l'ensemble des entreprises du secteur.

    En janvier, Suncor Energie a annoncé la suppression de "500 postes de camionneur au cours des six prochaines années, à mesure qu’elle allait se doter de camions 100% autonomes", révèle le magazine Les Affaires. Pour combien de postes créés dans l'aménagement de ce nouveau mode de travail ? Une centaine, composés essentiellement d'informaticiens.

    Photographie : prototype Mercedes de tracteur sans chauffeur.